Chemin de Croix

à réaliser chez soi

Inspiré du missel du dimanche de Mgr Pierre Jounel. Textes bibliques : AELF.
Un chemin de croix en vidéo est proposé au bas de cette page.

Histoire du Chemin de croix (cathobel)

Confier une intention de prièreQuelques idées de chants méditatifs...

Jésus a porté avant nous toutes nos misères, tous nos péchés, toutes nos souffrances. Levons les yeux vers lui, mettons dans ses bras ouverts les chemins de croix, les chemins de souffrances, les chemins de tristesses, les chemins de purification du monde qui est le nôtre, le monde d’aujourd’hui.

D’après l’abbé Gilon, Beauraing 1994

1e station : Jésus est condamné à mort

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Jean (19, 13-16)

Pilate amena Jésus au-dehors ; il le fit asseoir sur une estrade à l’endroit qu’on appelle le Dallage (en hébreu : Gabbatha). C’était un vendredi, la veille de Pâque, vers midi. Pilate dit aux Juifs : « Voici votre roi. » Alors, ils crièrent : « À mort ! À mort ! Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Vais-je crucifier votre roi ? » Les chefs des prêtres répondirent : « Nous n’avons pas d’autre roi que l’empereur. »

Du livre du prophète Jérémie (11, 19)

J’étais comme un agneau docile qu’on emmène à l’abattoir, et je ne savais pas ce qu’ils préparaient contre moi.

Notre Père…

2e station : Jésus est chargé de sa croix

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Jean (19, 16-17)

Pilate leur livra Jésus pour qu’il soit crucifié, et ils se saisirent de lui. Jésus, portant lui-même sa croix, sortit en direction du lieu-dit en hébreu : Golgotha (nom qui se traduit : Calvaire, c’est-à-dire Crâne).

Du livre du prophète Isaïe (53, 4)

C’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était châtié, frappé par Dieu, humilié.

Notre Père…

3e station : Jésus tombe pour la première fois

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Matthieu (11, 28-29)

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau léger. »

Du livre du prophète Isaïe (53, 6)

Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à tous.

Notre Père…

4e station : Jésus rencontre sa mère

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Luc (2, 34-35)

« Vois, dit Syméon à Marie, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division – Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée. – Ainsi seront dévoilés les pensées secrètes d’un grand nombre. »

Du livre des Lamentations (2, 13)

À quoi te comparer, Jérsualem ? Comment te consoler, vierge, fille de Sion ? Ton désastre est infini : Qui donc pourrait te guérir ?

Je vous salue Marie…

5e station : Jésus est aidé par Simon de Cyrène

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Luc (23, 26)

Pendant qu’ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix pour qu’il la porte derrière Jésus.

Du livre des psaumes (68, 2-4)

Sauve-moi, mon Dieu car les eaux vont m’étouffer ! Je m’enlise dans la vase des bas-fonds, et rien qui me retienne ; je suis entré dans les eaux profondes, et le courant m’emporte. Je m’épuise à force de crier, ma gorge brûle ; mes yeux sont fatigués d’attendre mon Dieu.

Notre Père…

6e station : Véronique essuie le visage de Jésus

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Jean (1, 29)

Comme Jean Baptiste voyait Jésus venir vers lui, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde. »

Du livre du prophète Isaïe (53, 2-3)

Il n’était ni beau ni brillant pour attirer nos regards, son extérieur n’avait rien pour nous plaire. Il était méprisé, abandonné de tous, homme de douleurs, familier de la souffrance, semblable au lépreux dont on se détourne et nous l’avons méprisé, compté pour rien.

Je vous salue Marie…

7e station : Jésus tombe pour le deuxième fois

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Jean (12, 24)

Oui vraiment, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruit.

Du livre du prophète Isaïe (53, 7)

Maltraité, il s’humilie il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir ; comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche.

Notre Père…

8e station : Jésus console les femmes de Jérusalem

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Luc (23, 27-31)

Le peuple, en grande foule, le suivait, ainsi que les femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur Jésus. Il se retourna et leur dit : « Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez sur vous-mêmes et vos enfants ! Voici venir le jour où l’on dira : ’Heureuses les femmes stériles, celles qui n’ont pas enfanté, celles qui n’ont pas allaité !’ Alors on dira aux montagnes : ’Tombez sur nous !’, et aux collines : ’Cachez-nous !’. Car si l’on traite ainsi l’arbre vert, que deviendra l’arbre sec ? »

Du livre du prophète Isaïe (54, 7-8)

Un moment, Jérusalem, je t’avais abandonnée, mais dans ma grande tendresse, je te rassemblerai. Ma colère avait débordé, et un moment je t’avais caché ma face. Mais dans mon amour éternel, j’ai pitié de toi, dit le Seigneur, ton Rédempteur.

Je vous salue Marie…

9e station : Jésus tombe pour le troisième fois

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Jean (11, 51-52)

Jésus devait mourir afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés.

Du livre du prophète Isaïe (53, 5)

C’est à cause de nos péchés qu’il a été transpercé c’est par nos péchés qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous obtient la paix est tombé sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.

Notre Père…

10e station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Jean (19, 23-24)

Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses habits ; ils en firent quatre parts, une pour chacun. Restait la tunique ; c’était une tunique sans couture, tissée tout d’une pièce de haut en bas. Alors ils se dirent entre eux : « Ne la déchirons pas, tirons au sort celui qui l’aura. » Ainsi s’accomplissait la parole de l’Écriture : Ils se sont partagé mes habits, ils ont tiré au sort mon vêtement.

Du livre des Psaumes (21, 7-9.19)

Et moi, je suis un ver, non pas un homme,
la honte des gens et le rebut du peuple.
Tous ceux qui me voient me bafouent ;
ils ricanent et hochent la tête :

« Il comptait sur le Seigneur… Qu’il le délivre !
qu’il le sorte de là, s’il l’aime tant ! »
Ces gens me voient ; ils me regardent !
ils partagent entre eux mes habits
et tirent au sort mon vêtement.

Notre Père…

11e station : Jésus est cloué à la croix

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Marc (15, 23-27)

Les soldats offraient à Jésus du vin aromatisé de myrrhe ; mais il n’en prit pas. Alors ils le crucifient. Il était neuf heures lorsqu’on le crucifia. L’inscription indiquant le motif de sa condamnation portait ces mots : « Le roi des Juifs. » Avec lui on crucifie deux bandits, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche.

Du livre des Psaumes (21, 15-16)

Je suis comme l’eau qui se répand,
tous mes membres se disloquent ;
mon cœur est comme la cire,
il fond au milieu de mes entrailles.

Comme un tesson, ma verdeur est desséchée ;
la langue me colle aux mâchoires :
tu me livres à la poussière de la mort.

Notre Père…

12e station : Jésus meurt sur la croix

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

Les sept paroles de Jésus en croix

« Eloï Eloï, lama sabactani ? » ce qui veut dire : « Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné ? » (Évangile selon Saint Marc 15, 34)

« Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Évangile selon Saint Luc 23, 24)

« En vérité, je te le déclare : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » (Évangile selon Saint Luc 23, 43)

« Père, entre tes mains je remets mon esprit. » (Évangile selon Saint Luc 23, 46)

« Femme, voici ton fils. » « Voici ta mère. » (Évangile selon Saint Jean 19, 26-27)

« J’ai soif. » (Évangile selon Saint Jean 19, 28)

« Tout est accompli. » (Évangile selon Saint Jean 19, 30)

Du livre des Psaumes (21, 20-23)

Mais toi Seigneur, ne reste pas loin ;
ô ma force, viens vite ! à mon aide !
Préserve-moi de l’épée,
et ma vie, des griffes du chien ;
sauve-moi de la gueule du lion
et de la corne des buffles…

Tu m’as répondu !
et je proclame ton nom devant mes frères ;
je te loue en pleine assemblée.

Silence prolongé

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
Comme il était au commencement, maintenant et toujours,
Et pour les siècles des siècles, Amen.

13e station : Jésus est descendu de la croix et confié à sa mère

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Jean (19, 31-34)

Comme c’était vendredi, il ne fallait pas laisser des corps en croix durant le sabbat (d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque). Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes. Des soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis du deuxième condamné que l’on avait crucifiés avec Jésus. Quand ils arrivèrent à celui-ci, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.

Du livre du prophète Isaïe (53, 10-11)

Le Seigneur a voulu le broyer par la souffrance. Mais parce qu’il a connu la souffrance, il justifiera les multitudes.

Je vous salue Marie…

14e station : Jésus est mis au tombeau

Nous t’adorons, Jésus, et nous te bénissons, parce que tu as racheté le monde par ta sainte croix.

De l’évangile selon Saint Luc (23, 53-56 ; 24, 1-7)

Joseph d’Arimathie alla trouver Pilate et demanda le corps de Jésus. Puis il le descendit de la croix, l’enveloppa dans un linceul et le mit dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne encore n’avait été déposé. C’était le vendredi, et déjà brillaient les lumières du sabbat. Les femmes qui accompagnaient Jésus depuis la Galilée suivirent Joseph. Elles regardèrent le tombeau pour voir comment le corps avait été placé. Puis elles s’en retournèrent et préparèrent aromates et parfums. Et, durant le sabbat, elles observèrent le repos prescrit.

Du livre des psaumes (87, 10b-13)

Je t’appelle, Seigneur, tout le jour,
je tends les mains vers toi :
fais-tu des miracles pour les morts ?
Leur ombre se dresse-t-elle pour t’acclamer ?

Qui parlera de ton amour dans la tombe,
de ta fidélité au royaume de la mort ?
Connaît-on dans les ténèbres tes miracles,
et ta justice au pays de l’oubli ?

Notre Père…

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
Comme il était au commencement, maintenant et toujours,
Et pour les siècles des siècles, Amen.

Conclusion

Seigneur, nous savons que tu aimes sans mesure,
toi qui n’as pas refusé ton propre Fils mais qui l’as livré pour sauver tous les hommes ;
Aujourd’hui encore, montre-nous ton amour :
nous voulons suivre le Christ qui marche librement vers sa mort ;
soutiens-nous comme tu l’as soutenu, et sanctifie-nous dans le mystère de sa Pâque.
Lui qui règne pour les siècles des siècles. Amen.

Prière d’ouverture de l’office de la Passion, le Vendredi saint

Quelques idées de chants méditatifs...

 

Un chemin de croix en vidéo, depuis la Terre Sainte

Les 14 stations du chemin de croix réalisé à Jérusalem, méditations du Fr. Francesco Patton, ofm - Custode de Terre Sainte (17 avril 2019)