Célébration et Homélie de ce dimanche 22 mars

Laetare !

Chaque dimanche et chaque jour de ce temps de désert eucharistique, les cloches de nos églises sonneront comme d’habitude, même si la messe n’est pas célébrée. Elles seront un rappel pour commencer en famille, entre colocataires ou individuellement, un temps de prière prolongé à la maison. Vous formerez ainsi autant de cellules de base de l’Église, en communion avec les chrétiens du monde entier et avec les prêtres qui célèbrent chaque jour à l’intention de tous les paroissiens ! 

Un autre exemple de célébration détaillée de ce 4e dimanche de carême, pour la maison ! petit rappel (Cathobel 13 mars)

Célébrer le dimanche

Rassemblez-vous dans vos maisons !

Pour célébrer ensemble, à la maison, vous pouvez garder en tête la manière dont se déroule la messe. L’un de vous peut conduire la célébration. Des chants peuvent ponctuer le temps de prière, comme à la messe.

Vous pouvez commencer par un chant.

Chant : Jubilez, criez de joie !
  1. Signe de croix, préparation pénitentielle

« Réjouissez-vous avec Jérusalem, exultez à cause d’elle, vous tous qui l’aimez !
Avec elle soyez pleins d’allégresse, vous tous qui portiez son deuil !
Ainsi serez-vous nourris et rassasiés de l’abondance de sa joie. » (Is 66, 10-11)

Il est bon de prendre quelques instants de silence pour demander la miséricorde de Dieu pour nos péchés.

  • Je confesse à Dieu…
  • ou : « Seigneur accorde-nous ton pardon, nous avons péché contre toi.
    Montre-nous ta miséricorde, et nous serons sauvés
    »

Prions :

« Dieu qui as réconcilié avec toi toute l’humanité en lui donnant ton propre Fils, augmente la foi du peuple chrétien, pour qu’il se hâte avec amour au-devant des fêtes pascales qui approchent. »

  1. Liturgie de la Parole

Les lectures de la messe sont disponibles sur www.aelf.org :

Dimanche 22 mars 2020

Homélie

(avec un meilleur son que la video postée dimanche)

« Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu. Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart ! » (Ne8,9)

Ce n’est pas d’abord notre joie qui est notre rempart, mais celle du Seigneur qui est pour nous !

 

Vous pouvez ensuite proclamer le Credo, puis confier au Seigneur vos intentions de prière pour vos familles, pour notre paroisse, pour l’Église et pour le monde.

Confier une intention de prière
  1. Communion spirituelle

La prière de Jésus, le Notre Père, peut être suivie d’un temps de silence prolongé pour se laisser introduire par le Seigneur dans sa communion. Cette prière peut vous y aider :

« Seigneur Jésus, nous croyons fermement que tu es présent dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie. Puisque nous sommes empêchés de te recevoir sacramentellement, viens au moins spirituellement visiter notre âme.

Que ce jeûne eucharistique auquel nous sommes contraint nous fasse communier à tes souffrances et au sentiment d’abandon que tu as éprouvé sur la Croix.
Qu’il nous fasse communier aux souffrances de ton Corps mystique, l’Église, partout dans le monde où les persécutions ou l’absence de prêtres font obstacle à toute vie sacramentelle.

Que ce jeûne sacramentel nous fasse comprendre que l’Eucharistie est un don surabondant de Ton amour et pas un dû en vue de notre confort spirituel. Qu’il soit une réparation pour toutes les fois où nous t’avons reçu dans un cœur mal préparé, avec tiédeur, avec indifférence, sans amour et sans action de grâce. Qu’il creuse davantage notre faim de te recevoir réellement et substantiellement.

Et d’ici là, Seigneur Jésus, viens nous visiter spirituellement par Ta grâce pour nous fortifier dans l’épreuve. Viens Seigneur Jésus. »

d’après Mgr. Centène, évêque de Vannes, mars 2020

  1. Conclusion

« Que le Dieu de la persévérance et du courage nous donne de manifester par toute notre vie l’esprit d’amour du Christ Jésus.
Ainsi, dans la communion de l’Esprit Saint, nous rendrons gloire à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, pour les siècles des siècles ! »

Un chant d’action de grâce peut être entonné pour finir le temps de prière.

Chant : Comment ne pas te louer !

Pendant la semaine, des homélies ou commentaires des lectures de chaque jour vous sont proposées ici !